Loin des yeux, près du coeur | Chapitre 3

enveloppe-rouge.PNG

Chapitre 2

-Bonsoir Sarah, comment vont les filles ?

-Très bien ! Elles sont toujours endormies, tu rentres quand ?

-Justement je t’appelais pour ça, ma mère ne va pas tarder, je ne rentre pas cette nuit. Elle a les clés ne t’inquiète pas si tu la vois entrer dans la maison. Elle te paiera en arrivant, merci d’être venu garder mes deux petits monstres.

-Elles dormaient ce n’était pas vraiment dur…  J’ai pu réviser comme ça ! Ok pour ta mère, je t’envoie un SMS quand je lui passe le relais.

-Super, bonne chance pour tes partiels !

-Merci.

Morgane raccrocha et appuya un peu plus fort sur l’accélérateur. Elle roulait depuis une trentaine de minutes vers Deauville quand ses yeux tombèrent sur le compteur de vitesse, 167km/h. Pas grave se dit elle, la route pour la Normandie ne compte que deux radars, et le prochain était encore à une vingtaine de minutes de route. Les flics n’effectuaient que très rarement des contrôles sur l’A13 dans le sens Paris – Province, avec un peu de chance, elle pourrait rouler à cette allure tout du long sans risquer de perdre son permis.

Elle arriva à Deauville à 23h59, soit 1h39 de route, ce record de vitesse la fit sourire le temps d’un instant. Très vite elle se rappela la raison de sa visite ici. Elle se gara près du Casino Barrière de Deauville et se dirigea à pieds vers le restaurant favori de son défunt mari. A cette heure-ci elle était pratiquement sûr de n’y trouver personne mais elle voulait quand même en être certaine.

Elle crut halluciner quand elle vit une ficelle accrochée à la poigné du restaurant. Au bout de celle-ci, une enveloppe, rouge. Elle était venue dans cette ville ce soir sans convictions, sans la certitude qu’elle y trouverait des indices ou des réponses. Mais en réalité ça semblait logique. Cette ville était sûrement celle où elle avait passé le plus de temps, main dans la main avec Louis. Elle versa une larme en déchirant l’enveloppe.

« Ma mimi,

Merci d’être venue jusqu’ici, je sais que ça n’a pas dû être facile avec les filles. 

J’ai organisé le rendez-vous avec mon ami pour demain, il t’attendra au bout du ponton de Trouville, en dessous du phare. Sois là à 8h30, la marée sera basse. 

Je t’embrasse, tu me manques. 

iLy »

Ses larmes ne s’arrêtaient pas de couler, ce phare, c’était ici que Louis l’avait demandée en mariage le 02 mars 2009. Elle était bouleversée, ces souvenirs lui rappelaient à quel point elle l’aimait et à quel point il lui manquait.

Morgane décida de marcher un peu sur les planches Deauvillaise avant de rentrer se coucher, dans ce qui était autrefois, le cocon d’escapade en amoureux du couple. Aujourd’hui ça n’était plus qu’une petite maison de pêcheurs dans laquelle elle ne mettait les pieds que pour emmener ses filles jouer à la plage.

Elle ferma les yeux aux alentours de 2h du matin. Elle devait se reposer, elle l’avait bien mérité après cette soirée pleine de rebondissements.

 

À SUIVRE…

Avez-vous apprécié cette histoire ?

Donnez une note ci-dessous !

Moyenne de notes / 5. Nombre de votants :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *